• Asso

Syndrome de Minor : 6 conseils pour diminuer les symptômes

Dernière mise à jour : mai 23

Autophonie, acouphènes, vertiges, hyperacousie, nausées... les symptômes sont variés et dépendent des personnes mais aussi des jours. À notre connaissance, il n'y a rien de magique pour les diminuer. Et on vous conseillera toujours d'en parler avant tout avec votre ORL. Ici, on vous partage ce qui fonctionne pour nous... si jamais ça peut aider. Allons-y !


1/ Comment mieux supporter les symptômes ?

Une séance de yoga peut aider. C'est un court moment pour soi, de recentrage, de détente. Sur YouTube, vous trouverez rapidement votre bonheur. On ne parle pas forcément de la séance de Yoga Ninja qui exige souplesse et équilibre ! On vous conseille de taper "yoga 30 min facile".

Il m'est arrivé de faire une séance chaque soir avant de manger. Ça m'apaisait. De là à dire que ça diminue les symptômes... peut-être que ça aide davantage à les supporter. Et c'est déjà ça.


2/ Quelle astuce pour les acouphènes ?

Alors là ça dépend vraiment des personnes. Je dois avouer que je n'ai des acouphènes que 2 à 3 fois par jour. Certaines personnes doivent en supporter bien davantage.

Quoi qu'il en soit, j'ai remarqué qu'à chaque fois que survient un acouphène, ma tête est légèrement penchée sur le côté. Il me suffit de la remettre droite pour que l'acouphène s'arrête.

Sur le groupe Facebook SDCS Déhiscence du Canal semi-circulaire Et syndrome de Minor, plusieurs personnes partagent leurs astuces :

- Fred est accompagné par un psy spécialiste des acouphènes : "Il faut penser à autre chose et avoir un bruit ambiant..."

- Rosa : "Apparemment pour les cas plus difficiles, il existe des appareils auditifs pour masquer les acouphènes, mais c'est pas donné".

- Marie : "Ici le tabac était un facteur aggravant".

- Marion : "J'imagine que je suis souvent au bord de l'océan avec l'air marin qui frappe dans mes oreilles ! Et ce chhhhh lancinant devient plus vivable. L'imagination ça aide ;) "

- Cathy : "L'hypnose donne de bons résultats pour certains."


3/ Vertiges, nausées : les médicaments

Des médicaments contre les vertiges et/ou les nausées sont parfois prescrits par les ORL. Selon les personnes, l'efficacité est variable. Certaines personnes n'ont pas recours à l'opération grâce à ces médicaments !

Pour les vertiges, on conseille souvent de fixer un point en se levant, en se déplaçant.


En dehors des médicaments, concernant les nausées, la menthe poivrée est souvent conseillée en raison de ses propriétés antispasmodiques. En huile essentielle, vous pouvez l'utiliser par voie orale : 3 gouttes sur un petit sucre. Maximum 3 fois dans la journée.


4/ Autophonie : calme et repos

Pour ce symptôme malheureusement pas d'astuce à notre connaissance. Si ce n'est de se taire. Et encore, vous serez alors soulagé de ne plus entendre votre voix en résonance, mais entendrez encore vos yeux, votre coeur, vos pas, votre cou grincer... Bonheur. Ce qu'on peut constater c'est que l'autophonie est plus intense suite à des sollicitations bruyantes importantes, par exemple après une soirée au bar entre amis. Il s'agit ensuite d'organiser les moments de vie en en tenant compte.


5/ Hyperacousie : quand le son ambiant devient insupportable

Les musiciens et musiciennes utilisent des bouchons d'oreille pour diminuer les décibels. C'est assez pratique et discret. Des modèles abordables sont vendus dans les magasins d'instruments de musique. Vous pouvez aussi vous les faire mouler sur mesure, probablement pour un prix un peu différent.

En attendant, les traditionnelles boules Quies peuvent dépanner.

Le bémol à tout ça, c'est que seuls certains sons nous dérangent. Ces méthodes diminuent l'ensemble du bruit. L'idéal serait de développer des bouchons d'oreilles capables de diminuer certaines fréquences uniquement.


6/ Vider son sac et être accompagné•e

Souvent on n'y pense pas, ou on n'ose pas, mais aller chercher un soutien auprès de professionnels psychologues ou psychiatres peut apporter une aide ponctuelle ou prolongée très précieuse. On vous en dit davantage dans cet article : "Maladies rares : un accompagnement psy nécessaire".


Dans l'ensemble, il est certain que les symptômes s'accentuent avec le bruit, le stress et la fatigue. Pas pratique. Essayons de garder des temps calmes, de détente dans nos vies agitées. N'hésitez pas à nous faire part de vos astuces pour enrichir cet article !


654 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout